• L'existence prend des tournants, en tout cas, il paraît... moi je prends les sentiers de travers, les voyettes comme on dit par chez moi, les petits chemins bordaient de cailloux. Certaines personnes croient selon des apparences toujours trompeuses que ma vie est une vie figée sans grand chose de comestible à l'intérieure. Certaines personnes croient sans savoir et d'ailleurs il vaut mieux qu'il ne saches pas ce qu'il en est réellement. que parfois il faudrait mieux que j'arrête d'être trop dispersée et de suivre mes pulsions qui me font faire et dire des choses que je devrais pas. Mais je ne regrette jamais rien, et puis finalement les conséquences de mes actes ne sont pas si terribles que ça, comme si finalement j'étais protégée de tout, enfin du pire ; que les mauvaises choses me fuient finalement comme la peste. Dans ce cas, il ne faut pas trop chercher à comprendre, il faut juste se dire qu'on a de la chance,


    8 commentaires
  • Et oui, certains échecs sont positifs,

    c'est peut être pas évident au moment même, mais après coup on se dit qu'il vaut mieux ça que des regrets sur les erreurs qu'on aurait pû commettre, et comme j'aime pas trop faire des erreurs... Finalement tout qu'il est bien comme il est ...

    Je me dis que  :

    y'a rien qui va mal, y'a tout qui va bien.
    (Ce sera la pensée du jour !)

     


    1 commentaire
  • Sensation étrange aujourd'hui, comme si tout ce qui m'entourait été devenu étranger. Une sérénité que je n'apprivoise pas parcours mon corps, mes veines, ma tête. Je semble soudain m'indisposer au monde, comme s'il s'était soudain dissocier de tout ceux, même des êtres qui me sont les plus chers... Je ne comprends pas, je ne cherche pas ...

    ps : ai-je encore quelques sensations ?


    2 commentaires
  • L'homme sait se gouverner lui-même, il suffit pour cela de le mettre en face de ses désirs et de ses peurs et le tour est jouer...


    2 commentaires
  • Juste là pour nous renvoyer l'image, notre propre image,
    celle où l'on sort du combat victorieux,
    celle ou les lèvres bavent le bonheur dans un sourire,
    celle où l'on se pame le visage contre le sol terrasé par de curieux mal ...


    4 commentaires